Nous voici au dernier article de la série sur la découverte de l’Atlantide avec un extrait de la conversation que j’ai eu avec le subconscient d’Elen dans l’après-vie.

Avant de commencer la toute dernière séance, j’avais fait quelques recherches sur l’Atlantide de façon à m’assurer que l’essentiel avait été vu même s’il y avait encore des centaines de sujets et de milliers de questions que j’aurais pu demander à Ismée.

Dans mes courtes recherches, je me suis rendu compte que de nombreuses personnes aujourd’hui connectent avec l’énergie de l’Atlantide et qu’il existe en fait de nombreux ouvrages à ce sujet. Des volcans, un tsunami, des extra-terrestres, des géants… J’y ai découvert beaucoup de choses qui n’allaient pas forcément toujours dans le sens de ce que nous avions découvert.

Une des choses les plus intéressantes que j’ai trouvée est le fait que la plupart des écrits historiques que nous avons sur l’Atlantide viennent du travail d’une seule personne : Platon.

Illustration de Platon et de ses écrits sur l'Atlantide

Nous reprenons ici l’extrait juste où nous l’avions laissé dans l’article précédent. Ismée vient tout juste de mourir dans le cataclysme qui a détruit l’île de l’Atlantide.

L’après-vie :

  • Où est-ce que tu es maintenant par rapport à ton corps ?
  • Ben là, je me suis… je suis au-dessus de la lave et je vois la lave qui continuer de couler et engloutir la ville. Et finalement, je vois qu’il y a une énorme explosion.
  • Oui.
  • … Une énorme, énorme explosion et ça créée une espèce de vague… et je vois que la vague rattrape les bateaux. Il y a une onde de choc. Et je vois les bateaux qui se renversent. Et… je ne vois pas de survivants. En fait, il y a une espèce d’onde de choc et… effectivement, l’île se délite complètement. Elle explose et… comme si elle s’enfonce dans l’eau et tout est…. comme si la mer monte aussi, c’est bizarre. Il y a une explosion… Il y a une espèce de grande vague et finalement, l’île est engloutie sous l’eau… enfin, ce qui reste de l’île parce qu’elle a explosée…
  • Et qu’est-ce qui se passe après pour toi ? Qu’est-ce que tu fais ? Où est-ce que tu vas ?
  • Illustration des âmes des Atlantes qui s'élèventJe me vois monter. Et je vois… en fait, j’arrive à voir toutes les autres âmes qui montent avec moi, ça fait comme des espèces d’étoiles filantes qui vont vers le ciel. Des milliers et des milliers de personnes qui montent en même temps. Ça fait comme des petites trainées bleu et blanches. Et je me dis au fond de moi qu’on a eu une belle vie et qu’il y a eu une belle unité entre nous. Il y avait une belle harmonie, quelque part même s’il y avait des discussions parfois torrides, mais qu’on avait réussi quelque chose de beau et on ne doit pas regretter ce qui s’est passé. On a fait ce qu’il fallait… que quelque part, c’est beau aussi de mourir tous ensemble. Mais je regrette juste que toutes les connaissances qu’on avait acquissent s’envolent en fumée.
  • Oui. Tout ce que vous aviez appris et développé ?
  • Oui. Et je me dis qu’il faudrait que ça puisse malgré tout être transmis d’une manière ou d’une autre. Et en fait, j’arrive en haut et je vois mon père qui arrive avec cette lumière un peu spéciale. Il a les cheveux blancs et il y a une espèce de lumière particulière un peu brillante.
  • Il était déjà parti ton père avant ?
  • C’est mon père d’en Haut… C’est mon père d’âme et il me prend dans ses bras, il est content de me retrouver et il me dit « mais ne t’inquiète pas, tu sais bien que les connaissances sont toujours transmises à partir d’ici ». Et là, ça me rassure. Et là, il m’emmène avec lui et à nouveau on se retrouve… mais je n’ai pas le gout à faire la fête, parce que je suis quand même triste de tout ce drame que tout le monde soit parti en même temps, c’est dur. Je trouve que c’est quelque chose de dur et je suis quand même triste, même si je suis content de retrouver des gens qui font partie de ma famille. Je n’ai pas envie de faire la fête.
  • Et là où tu es dans ta famille, est-ce que tu as retrouvé des personnes qui étaient avec toi en Atlantide qui sont parties en même temps que toi ou pas ?
  • Oui. Il y a toujours Sylvain. Andréa est là aussi.
  • Elle était avec toi en Atlantide ?
  • Oui, elle était avec moi en Atlantide.
  • Qui était-elle par rapport à toi ?
  • C’était celle qui faisait le pain. Elle faisait du pain… Elle rigole. Elle me voit et elle rigole.
  • Qu’est-ce qui fait qu’elle rit ?
  • Elle me dit que… justement, je suis un peu resté dans mon coin dans cette vie-là, que je n’ai pas trop été la voir. Et je lui raconte qu’on n’était pas tout à fait dans la même histoire, le même monde et même si on était ensemble, on n’avait pas le même âge non plus. Elle était plus âgée que moi dans ce monde-là.
  • Comment tu te sens de retrouver toutes ces personnes ?
  • D’un côté je suis contente de les retrouver. Et de l’autre, je reste quand même dans cette espèce de tristesse de ce monde qui était si beau, si évolué et que tout est détruit et qu’il faudrait tout recommencer à zéro. Et je me dis que c’est vraiment tellement dommage.

Illustration du Tsunami qui aurait ravagé l'Atlantide

Leçon de vie :

  • Qu’est-ce que tu as appris de cette vie ?
  • Principalement que l’énergie du cercle est vraiment très importante, qu’ensembles on peut tout.
  • Et quel était l’objectif de cette incarnation ? Qu’est-ce qui fait que tu avais choisi de t’incarner dans cette vie ? Qu’est ce que tu étais venue travailler ?
  • J’étais venue… j’avais envie de… de travailler les éléments. J’avais envie de… je voulais faire un travail sur la matière et il y avait peu de technologies qui le permettaient et j’avais aussi envie de demander d’être dans un monde harmonieux et avancé en technologiques. Et harmonieux en termes de… Des personnes qui se soutiennent, mais de ce côté-là, j’étais un peu déçue de la fin de ce monde où les gens pris dans la panique se marchaient dessus. Je me suis dit que finalement c’est toujours pareil partout.
  • Est-ce que tu avais déjà vécu en Atlantide avant cette vie là où c’était la première vie que tu vivais là-bas ?
  • Non. C’était la première vie.

Contact avec le Subconscient :

  • Donc, on était dans l’Atlantide. Est-ce que c’est le même endroit que celui que Platon a décrit dans ces écrits ou pas ?
  • Oui.
  • Pourtant, Platon décrit une structure circulaire. Il décrit quelque chose de différent que ce qu’on a pu explorer avec Elen. Qu’est qui fait que… (me coupe)
  • C’est un ovale.
  • Qu’est ce que vous voulez dire par c’est un ovale ?
  • C’est comme un ovale. Lui a dit circulaire, mais c’est plutôt un ovale.
  • D’accord. Et comment Platon a-t-il pu accéder à toutes ces informations ? Comment les a-t-il reçues ?
  • Je ne sais pas.
  • Par rapport à notre géographie aujourd’hui, où est-ce que l’Atlantide, cette île de l’Atlantide se trouvait à l’époque ?
  • Dans le nord.
  • Dans le nord ? Qu’est ce que vous voulez dire ?
  • Dans le nord par rapport à l’équateur.
  • Dans l’hémisphère nord ?
  • Dans l’hémisphère nord.
  • Est-ce que vous pouvez être plus précis ? Est-ce qu’il était beaucoup plus proche du pôle ou de l’équateur par exemple ?
  • Il a été au-dessus de l’équateur, mais non… plus proche de l’équateur que du pôle, oui, pardon.
  • Et est-ce qu’il reste des ruines aujourd’hui qui seraient ensevelies quelque part ?
  • Sous l’eau.
  • Elles se trouveraient à quel endroit ?
  • Au milieu de l’eau. Je vois peut-être un point. En partant de l’équateur, c’est à peu près 1/5e du sommet du pôle. Mais sinon… je ne sais pas.
  • D’accord. Donc, ce serait sous l’eau, dans une mer ? Un océan ?
  • Une mer.
  • 1/5e par rapport à l’équateur ?
  • Oui, si on prend un globe terrestre.
  • Et est-ce qu’il y a déjà des ruines, des artefacts qui ont été retrouvés sans qu’on se soit rendu compte que ça fasse partie de l’Atlantide ou pas du tout ?
  • … Pardon. Est-ce que vous pouvez répéter ?
  • Et est-ce qu’il y a déjà des ruines, des artefacts qui ont été retrouvés à notre époque ou pas ?
  • C’est très profond. C’est trop profond pour qu’on puisse les retrouver.
  • Donc on ne pourra pas retrouver…
  • Non.
  • Et à quelle époque l’Atlantide a-t-il existé par rapport à notre temps à nous, notre échelle de temps ? À quelle époque la disparition de l’Atlantide s’est passée par exemple ?
  • Je ne sais pas.
  • J’imagine que c’était donc une civilisation très isolée sur cette île, mais qu’il y avait d’autres civilisations alentour ?
  • C’était très isolé, au milieu de la mer et c’était en autarcie, donc… Il n’y avait pas de contact avec d’autres civilisations…. De ma vie, je n’ai pas vu de contacts. Il y en a peut-être eu, mais moi je ne les ai pas vus s’il y en avait. Je n’en ai pas eu la preuve.
  • Et est-ce que les Atlantes pensaient qu’ils étaient seuls ou ils savaient qu’il y avait d’autres civilisations autour ?
  • Raisonnablement, ils se disaient qu’il devait y avoir d’autres civilisations. Mais ils ne voyaient pas l’intérêt de les rencontrer.
  • Et comment cette civilisation a-t-elle débuté ? Comment se sont-ils retrouvés là ?
  • Est-ce que vous pouvez répéter la question ?
  • J’étais curieux de savoir comment avait débuté cette civilisation.
  • … En fait, c’est un bateau qui s’est échoué à cet endroit-là et… ils étaient perdus… Je vois qu’ils étaient perdus et donc ils ont… Il y avait beaucoup de monde sur ce bateau. Et donc, ils ont décidé de… tout en ne sachant pas où ils étaient vraiment de survive sur cette île. C’est une île un peu… il n’y avait personne et ce groupe de personnes est « venu » par accident, est tombé sur cette île. Et donc ils ont fondé cette civilisation.
  • Elle s’est étendue sur quelle durée ? Quelle période de temps ?
  • Je vois le chiffre 400. Peut-être 400 ans.

Carte fantaisiste de l'Atlantide (1678) d’Athanasius Kircher, Mundus Subterraneus (le nord est en bas).

  • Et donc elle a eu une fin très tragique et d’après ce qu’Ismée disait, les avis étaient partagés. Il y avait certaines personnes qui pensaient que c’était juste une cause naturelle, d’autres personnes qui pensaient que c’était la colère de la montagne par rapport à tous les changements qui avaient été faits. Pour quelle raison il y a eu cette fin comme ça de cette civilisation ?
  • … En fait, je crois que c’était prévu comme ça au départ. C’est que cette civilisation allait découvrir beaucoup de choses. On leur a donné beaucoup d’informations et c’était pour… Pour la Source, c’était comme recréer un mini-monde et voir comment les gens s’organisent alors que justement il y avait un monde harmonieux et organisé, voir si on leur met un élément extrêmement perturbateur, de voir comment ils réagissent… comment ils construisent leur survie face à un évènement comme celui-là. C’était aussi voir comment ce monde harmonieux avec des avancées technologiques importantes arrive à s’en sortir dans l’adversité. Donc, ils leur ont mis cette épreuve du volcan, mais qui finalement, n’a pas été concluante. Puisque finalement, tout le monde s’est marché dessus, tout le monde s’est divisé. Il y a ceux qui pensaient qu’il fallait faire des cercles et ceux qui pensaient qu’il fallait fuir. Apparemment, la solution était de faire des cercles. Mais comme toute une partie de la population était partie dans la panique, la puissance du cercle n’était pas suffisante pour retenir le volcan.
  • Si toutes les personnes, tous les habitants s’étaient retrouvés en cercle, ils auraient pu… (me coupe)
  • Oui
  • Qu’est-ce qui se serait passé exactement ? Comment ça aurait fonctionné ?
  • Ils auraient envoyé de l’énergie pour apaiser le cœur du volcan. Ça aurait pu fonctionner.
  • Donc c’était une des possibilités.
  • Oui. C’était une possibilité qui était donnée, mais qui n’a manifestement pas fonctionné.
  • C’est assez terrible ce que vous dites d’avoir prévu un peu comme un test, mais qui a couté la vie à tous les habitants de cette cité.
  • Mais le monde d’en haut, c’est ce qu’il fait de toute façon. Il nous met des tests. Dont des tests, si on les loupe, et bien on meurt.
  • Comme dans un jeu vidéo ? (rires)… Et par rapport à toutes ces connaissances, c’est quand même dommage.
  • Mais rien n’est perdu. Parce qu’en fait, les connaissances avaient été transmises par le haut et les connaissances originelles sont toujours là.
  • Donc vous voulez dire qu’on a toujours accès aux mêmes connaissances aujourd’hui ?
  • Oui, on a accès aux mêmes connaissances… Il faut demander à l’énergie de descendre. Il faut demander les informations et si on demande les informations, on peut recevoir des choses. Il faut faire des demandes… Chacun peut avoir certaines informations qui ne sont pas forcément les mêmes et après, il faudra refaire les pièces du puzzle.
  • D’accord. Et est-ce que ça va être facile de faire la part des choses entre l’information qui vient d’en haut et d’autres choses ?
  • C’est pour ça qu’il faut s’entrainer.
  • Oui, comment peut-on s’entrainer ?
  • En faisant les exercices pour le 3e œil.
  • Vous pouvez nous en dire un peu plus ?
  • Il faut plus méditer tous les jours… Tous les jours au moins 30 minutes.
  • Et ça doit être une méditation particulière ou chacun doit se laisser aller à la méditation ?
  • Peu importe.
  • En quoi c’est important de méditer comme ça tous les jours ?
  • C’est juste de travailler son canal, nettoyer son canal, comme décrasser des artères. Il faut nettoyer et ensuite, il faut entrainer comme un muscle pour que les images arrivent plus facilement et si on s’entraine en groupe, c’est plus facile.

Demande de partage :

  • Concernant les informations sur l’Atlantide, est-ce qu’on a l’autorisation de partager ?
  • Oui.
  • Concernant le partage, quel format ça devrait prendre ?
  • Il faut faire un résumé
  • Et ne pas publier la retranscription telle quelle ?
  • Oui.
  • En quoi ça va être intéressant de faire un résumé plutôt que de remettre la retranscription ?
  • Il vaut mieux expliquer l’organisation générale de la vie dans l’Atlantide qui pourra être comparée avec d’autres expériences similaires. Ce n’est pas forcément le détail de ce qu’a dit Elen qui est important, mais plus l’organisation générale. Il faut moins s’attacher au détail et plus à la globalité. Et aussi parce que si c’est trop long, les gens ne vont pas lire.

Après la séance, Elen m’expliquait la tristesse qu’elle a ressentie de voir tout ce gâchis, de voir disparaître tout ce savoir. En arrivant entre les vies, les émotions d’Ismée et d’Elen se mélangeaient où elles ressentaient toutes les deux cette énorme tristesse et cette colère. Elen a également ajouté qu’au moment où elle retrouvait « son père d’en Haut », c’est comme s’il lui avait mis une tape sur l’épaule en riant de cette expérience. Ce qui a eu pour effet dans un premier temps de la surprendre, et ensuite de faire disparaître presque instantanément ces émotions négatives. Rien n’est jamais perdu ! La vie n’est qu’un jeu, qu’une expérience !

Dans la plupart des écrits qui font mention de l’Atlantide, une question revient très souvent : est-ce que l’Atlantide a réellement existé ? Ou est-ce que ce n’est qu’un mythe ou une légende ? Je vous laisse vous faire votre propre avis.

Ce qui est intéressant ici, c’est le parallélisme entre tout ce qu’il nous a été donné de découvrir et notre vie, nos sociétés aujourd’hui, particulièrement avec les évènements que nous vivons actuellement.

.
Aller à l’article précédent : 11 – La fin

Retourner au sommaire

.
.
Crédits photo :
Étoiles de Austin Schmid
Vague de Douglas Bagg sur Unsplash
Carte, Buste et écrits de Platon sur Wikipédia.

Méditations guidées

Téléchargez gratuitement la méditation de votre choix

En vous inscrivant à mon infolettre, vous recevrez en priorité les offres et des nouvelles ainsi qu’un code pour télécharger gratuitement la méditation de votre choix dans la boutique.

Merci ! Votre inscription est bien prise en compte. Vérifiez vos courriels pour le message de bienvenue.

Pin It on Pinterest

Share This