MĂȘme si la vie en Atlantide semble relativement simple comme nous avons pu le voir dans l’article prĂ©cĂ©dent sur l’agriculture, il n’en reste pas moins que les atlantes se divertissent. Cela va mĂȘme Ă©normĂ©ment changer au cours de la vie d’IsmĂ©e. Les dĂ©couvertes technologiques et les inventions vont permettre un essor considĂ©rable des loisirs, des arts et de dĂ©velopper Ă©galement le cĂŽtĂ© esthĂ©tique et dĂ©coratif des objets qui n’étaient auparavant que fonctionnels.

Hammam :

La premiĂšre scĂšne que je vous propose d’explorer a Ă©tĂ© une scĂšne d’entrĂ©e lors d’une des sĂ©ances que nous avons faites avec Elen.

  • Est-ce que j’ai l’autorisation de parler au subconscient d’Elen maintenant ?
  • 
 oui.
  • Est-ce que nous avons l’autorisation d’aller explorer la vie d’IsmĂ©e que nous avons vue la derniĂšre fois, cette femme en Atlantide ?
  • Oui.
  • Est-ce qu’on devrait d’abord aller voir des scĂšnes de la vie d’IsmĂ©e puis vous poser des questions aprĂšs ou est-ce que vous prĂ©fĂ©rez qu’on vous pose d’abord des questions ?
  • Les scĂšnes de la vie courante en premier.
  • TrĂšs bien. Est-ce que vous avez des conseils Ă  nous donner ou des recommandations pour aller explorer ces scĂšnes de la vie d’IsmĂ©e aujourd’hui ou pas ?
  • L’ñge de 30 ans.
  • TrĂšs bien. Donc je vais vous demander s’il vous plait de guider Elen dans une scĂšne de la vie d’IsmĂ©e Ă  l’ñge de 30 ans en Atlantide. Et nous sommes maintenant Ă  cette scĂšne et je vais m’adresser Ă  IsmĂ©e. OĂč es-tu ? Qu’est ce que tu vois autour de toi ?
  • De la vapeur.
  • Tu peux m’en dire un peu plus ? Comment est cette vapeur ?
  • Chaude.
  • Et oĂč est-ce qu’elle est exactement ?
  • Je suis dans un hammam.
  • D’accord. Et comment te sens-tu Ă  cet endroit ?
  • Je me sens bien. DĂ©tendue. Il fait chaud.
  • Est-ce que tu viens souvent dans cet endroit ou pas ?
  • On vient pour se nettoyer.
  • D’accord. Est-ce qu’il y a d’autres personnes autour de toi ou tu es seule ?
  • Oui, il y a mes amies.
  • Est-ce qu’il y a des parfums, des odeurs particuliĂšres ou pas ?
  • Oui, il y a l’odeur de l’eucalyptus.
  • Et est-ce que c’est calme ou est-ce qu’il y a des bruits autour de toi ?
  • Ça discute Ă  voix basse.
  • Est-ce que tu aimes venir ici avec tes amies ?
  • Oui, j’aime beaucoup venir.
  • Et qu’est ce que vous faites maintenant ? Est-ce que vous discutez seulement, est-ce que tu es occupĂ©e Ă  faire quelque chose ?
  • On discute Ă  voix basse et on se lave mutuellement.
  • Peux-tu me dire de quoi vous parlez ou pas ?
  • Ce sont des discussions… on rigole un peu… c’est lĂ©ger.
  • Et qui sont ses amies qui t’accompagnent ? Tu peux m’en dire un peu plus sur tes amies ?
  • Ce sont des jeunes femmes de mon Ăąge.
  • Comment les connais-tu ?
  • Je les connais depuis longtemps. Soit de… quand j’étais dans la petite Ă©cole et une est ma voisine.
  • Peux-tu me dĂ©crire la salle oĂč tu te trouves ?
  • C’est comme une cave voutĂ©e, une pierre.
  • Tu veux dire que c’est sous terrain ?
  • Je ne sais pas si c’est sous terrain pour l’instant. C’est comme une cave voutĂ©e. C’est en pierre. C’est humide Ă©videmment.
  • Est-ce qu’il y a des dĂ©corations particuliĂšres ?
  • Non, ce sont des… Les carreaux sont hexagonaux, mais c’est une pierre brute. Ce sont des petits… La pierre n’est pas grosse comme la pierre de taille des maisons, elle est petite, hexagonale, pour faire l’arrondi… des petits morceaux de pierres pour faire les arrondis.
  • Et est-ce qu’il y a une salle rĂ©servĂ©e aux femmes et une salle rĂ©servĂ©e aux hommes ?
  • Je suis dans la salle des femmes.
  • Et est-ce que vous utilisez des produits pour vous nettoyer, pour vous laver ?
  • Oui, on a un savon noir avec de l’eucalyptus dedans c’est ce qui sent l’eucalyptus.
  • TrĂšs bien. Et quel Ăąge as-tu aujourd’hui ?
  • 30 ans
  • Est-ce qu’il y a d’autres choses dont tu aimerais me parler dans cet endroit oĂč tu es, dans ce hammam ou pas ?
  • À nouveau les… la fabrication du hammam, c’est quand mĂȘme une architecture particuliĂšre.
  • Oui, qu’est-ce qu’elle a de particulier cette architecture ?
  • DĂ©jĂ , la pierre est hexagonale, et aprĂšs les bancs, Ă  nouveau ils sont en pierre coulĂ©e.
  • Tu veux dire en un seul morceau ?
  • Oui.
  • Et en quoi c’est important pour toi cette journĂ©e, cet endroit ? Qu’est-ce qu’il a de particulier pour toi ?
  • C’est un moment de dĂ©tente.
  • Et c’est important pour toi ces moments de dĂ©tente ?
  • C’est un moment de retrouvailles avec les amis.
  • Est-ce qu’il y a d’autres choses dont tu aimerais me parler sur cet endroit ou tu es prĂȘte Ă  continuer ?
  • TrĂšs bien. Donc tu m’as dit que tu Ă©tais ici avec une de tes voisines ?
  • Avec plusieurs amies.
  • Oui. J’étais curieux de savoir si tu vivais toujours avec tes parents et tes frĂšres et sƓurs oĂč si tu vivais Ă  un autre endroit.
  • Je vis en colocation avec des autres personnes.
  • Est-ce que tu es d’accord pour me faire visiter cet endroit oĂč tu vis ?
  • Oui.

Vous pouvez retrouver un extrait de la suite de cette sĂ©ance dans un autre article oĂč IsmĂ©e nous fait visiter son appartement

Illustration d'une plage en Atlantide

Journée de repos et jeux :

  • Est-ce qu’il y a quelque chose que tu fais de particulier pendant cette journĂ©e de repos ou pas ?
  • J’aime bien jouer. On a des jeux… comme des jeux de sociĂ©tĂ© ou on joue par exemple Ă  deux avec des petites billes qu’on dĂ©place sur des plateaux. J’aime bien jouer.
  • Parle-moi un peu plus de ce jeu. Ce plateau, qu’est-ce qu’il reprĂ©sente ?
  • C’est un plateau en bois avec des petites billes en cĂ©ramique.
  • OĂč est-ce que tu joues ?
  • On aime bien aller jouer dehors.
  • Et tu joues avec qui ?
  • Il y a des endroits aussi oĂč on se retrouve, joueurs de ce jeu… ou d’autres jeux. Il y a une espĂšce de zone oĂč les joueurs se retrouvent.
  • Donc en extĂ©rieur ?
  • En extĂ©rieur. Oui. Il y a d’autres jeux Ă©galement.
  • Et ce jeu-lĂ  se joue Ă  deux personnes seulement ?
  • Celui-lĂ  se joue Ă  deux et il y a d’autres jeux oĂč on peut jouer Ă  plusieurs et ceux qui aiment bien jouer se retrouvent toujours dans un endroit en particulier. On aime bien faire travailler notre esprit.
  • Est-ce que tu fais autre chose pendant tes journĂ©es de repos ?
  • Je vois qu’on peut aller se baigner.
  • Vous allez vous baigner oĂč ?
  • Pour aller se baigner, il faut descendre la falaise. Donc ce n’est pas facile. C’est fatigant.
  • Il n’y a pas un accĂšs qui a Ă©tĂ© amĂ©nagé ?
  • Si. C’est comme des grands escaliers qu’il faut descendre. C’est haut.
  • Et donc il n’y a pas de bateaux, de navires qui transportent des choses.
  • Non.
  • Vous allez seulement pour vous baigner ?
  • Oui.
  • Et ça te prend beaucoup de temps pour descendre tous ces escaliers ?
  • Oui. C’est trĂšs trĂšs long et pour les remonter surtout, c’est trĂšs fatigant. Mais on le fait de temps en temps.
  • Et le paysage autour, comment est-il ? Que vois-tu ?
  • Je vois les falaises. Elles descendent sur une espĂšce de plage, mais avec des rochers.
  • Et est-ce qu’il n’y a pas un endroit plus accessible, sans falaises ?
  • Je ne vois pas d’autres endroits.
  • Est-ce qu’il y a de la vĂ©gĂ©tation autour de toi ou pas ?
  • Si on est en bas de la falaise, non, il n’y a pas de vĂ©gĂ©tation. Si on est en haut de la falaise, c’est une vĂ©gĂ©tation un peu aride, un peu sĂšche.
  • Est-ce que tu peux me dĂ©crire une fleur typique que tu aimes bien ?
  • LĂ , je vois une fleur en forme d’étoile Ă©galement. Enfin, c’est une espĂšce de fleur Ă  5 branches. Je vois que je me suis un peu inspirĂ© de cette fleur pour faire l’étoile en pierre. On aime beaucoup les Ă©toiles.
  • Et de quelle couleur est cette fleur ?
  • Elle est blanche avec des petites stries orange.
  • OĂč sont ces stries orange exactement ?
  • Comme un pistil un peu orange et le bord de l’étoile. C’est blanc sur le pĂ©tale et c’est orange sur la tranche et le pistil.
  • Elles doivent ĂȘtre trĂšs belles ces fleurs.
  • Elles sont trĂšs belles !
  • Et est-ce qu’elles ont un parfum particulier ?
  • Pas vraiment.
  • Et donc, vous descendez dans ces escaliers de temps en temps pour aller vous baigner ?
  • Oui.
  • Et avec qui y vas-tu ?
  • Mes amis, mon frĂšre.
  • Est-ce que tu aimes aller te baigner ?
  • Oui. De temps en temps. On y va quand mĂȘme assez… c’est une expĂ©dition pour y aller. On n’y va pas trĂšs souvent. Mais on aime bien y aller.
  • Est-ce qu’il y a d’autres choses que tu aimes faire pendant ton temps libre ?
  • J’aime bien aller au sommet de l’üle, tout au sommet de la colline oĂč il y a les sources d’eau.
  • Qu’est ce que tu fais lĂ -bas ?
  • J’aime bien aller mĂ©diter tout en haut. Et depuis tout en haut, on a la vue sur toute l’üle et j’aime bien cette vue tout en haut. C’est beau.

Illustration d'une fleur atlante

Divertissements et spectacles :

  • Et tes frĂšres et sƓurs, tu m’avais dit que tu avais un frĂšre que tu voyais souvent, qui faisait du sport ou du spectacle dans les arĂšnes ? Si je me souviens bien, c’est ça ?
  • Oui.
  • Est-ce qu’il est toujours là ? Il fait toujours ça ou pas ?
  • Mon frĂšre, il est toujours dans l’arĂ©na et
 je le vois, il fait du thĂ©Ăątre. Mais le thĂ©Ăątre aussi a changĂ©. Maintenant, les gens vont beaucoup plus au thĂ©Ăątre et ils veulent
 Il ne faut pas qu’il y ait trop de choses sĂ©rieuses. Il y a beaucoup
 un peu comme des choses sentimentales, genre un peu des comĂ©dies et mon frĂšre aime moins. Il trouve que c’est trop futile. On s’est orientĂ© plus vers des choses plus futiles et ça Ă©nerve mon frĂšre.
  • C’est quelque chose de nouveau, c’était plus sĂ©rieux avant ?
  • Oui.
  • Et ton autre frĂšre et tes sƓurs ? Que font-ils ? Est-ce que tu les vois de temps en temps ou pas ?
  • Je les vois
 quand ma mĂšre organise un repas ou
 je les vois quand on est en famille. Mais on est assez souvent en famille. On est trĂšs liĂ©s.
  • J’imagine qu’ils ont terminĂ© aussi leurs Ă©tudes maintenant, ils doivent ĂȘtre adultes et travailler, non ?
  • Je vois qu’il y a un frĂšre qui s’est mis un p’tit peu dans la cuisine. Mais il cuisine pour les autres, chez eux.
  • Chez eux ? Qu’est ce que tu veux dire ? Il va chez des gens pour cuisiner ?
  • 
 Est-ce que tu peux rĂ©pĂ©ter la question ?
  • Je n’ai pas bien compris. Tu m’as dit qu’il cuisinait pour les autres, chez eux ?
  • Oui. Il cuisine pour les autres
 Donc, il y a des systĂšmes ou maintenant les gens ont plus d’argent et donc ils peuvent par exemple louer les services d’un cuisinier pour la soirĂ©e. Ils aiment bien organiser, inviter des gens et donc ils demandent Ă  un cuisinier de venir pour faire la cuisine et ça, c’est nouveau aussi et mon frĂšre fait ce genre de chose
 qui fait un peu comme cuisinier Ă  domicile quand les gens invitent du monde en gĂ©nĂ©ral, c’est ça qu’ils font. Les gens font beaucoup plus d’invitations, il y a plus de fĂȘtes, il y a plus de sorties. Mais c’est vrai qu’il n’y a pas
 Avant, il y avait la taverne, mais il n’y a pas vraiment
 Il n’y a pas beaucoup de restaurants, donc les gens font comme ça plutĂŽt que de
 les gens ne vont pas au restaurant. Ils invitent chez eux et ils prennent un cuisinier qui vient cuisiner Ă  domicile.
  • Est-ce qu’il y a des lieux de sorties quand mĂȘme ou c’est vraiment essentiellement recevoir les gens chez eux ?
  • Il y a toujours la taverne. Il y avait une taverne.

Dans le prochain article, je vous proposerai de continuer Ă  explorer tous ces changements qui sont intervenus dans la vie des Atlantes en l’espace d’une dizaine d’annĂ©es et qui sont venus changer considĂ©rablement leur quotidien. Vous allez voir que ces changements sont Ă©trangement familiers Ă  certains des changements qui sont apparus dans nos vies aujourd’hui.

Crédits photo :
Plage indonésienne de Florian GIORGIO
Fleur de Aziz Acharki
sur Unsplash

Méditations guidées

Téléchargez gratuitement la méditation de votre choix

En vous inscrivant Ă  mon infolettre, vous recevrez en prioritĂ© les offres et des nouvelles ainsi qu’un code pour tĂ©lĂ©charger gratuitement la mĂ©ditation de votre choix dans la boutique.

Merci ! Votre inscription est bien prise en compte. VĂ©rifiez vos courriels pour le message de bienvenue.

Pin It on Pinterest

Share This