Récemment, lors d’une séance, une cliente avait une question plutôt inattendue. Elle voulait en savoir un peu plus quant au passage à l’Âge d’Or. Ce que Dolores Cannon appelle également la Nouvelle Terre.

  • Gisèle aimerait savoir si on doit vraiment passer par un changement radical de société pour arriver dans l’Âge d’Or ou pas ?
  • Pas forcément. Ça dépend de vous.
  • Oui, mais est-ce que ce n’est pas trop tard, est-ce qu’on a encore le temps ?
  • Il ne reste pas beaucoup de temps.
  • Qu’est ce qu’il faudrait faire alors ?
  • Vous ouvrir… Comprendre que vous êtes tous unis… Vous réunir… Ressentir le lien.
  • Et comment peut-on faire ça concrètement ? Qu’est ce qu’on peut mettre en place pour faire ce travail, pour s’unir comme ça tous ensemble ?
  • Il faut plus vous ouvrir, chercher l’information et connecter à vous même. Ça bouge, mais pas assez.
  • Qu’est-ce qu’on peut faire pour que ça bouge encore plus ?
  • Aider les gens à s’ouvrir, qu’ils puissent comprendre, qu’ils puissent se reconnecter à eux pour sentir les autres, enlever les œillères.
  • Et donc ça passe en aidant les gens à prendre conscience de toutes ces choses-là ?
  • Oui, c’est important.
  • Et quels genres de changement radical auquel il faudrait s’attendre si jamais on ne fait pas ce travail ?
  • Beaucoup de bouleversements
  • À quel niveau ?
  • Climatiques, de société… pour ouvrir les yeux à tout le monde, souvent ça passe par le malheur.
  • Qu’est ce que vous voulez dire par là exactement ?
  • Que c’est à ce moment-là qu’on va à l’intérieur de soi.
  • Dans des moments tragiques ?
  • Oui.
  • Et donc ces bouleversements climatiques, de société vont avoir lieu, vont être là justement pour nous aider à nous ouvrir ?
  • Oui… pour nous rassembler
  • Qu’est-ce qui va être à l’origine de tous ces changements, de tous ces bouleversements ?
  • Les gens
  • Vous voulez dire que tous ces dérèglements climatiques, ces catastrophes seraient générés par les gens.
  • Oui… Ils les créent.
  • Et pour quelles raisons les gens ont-ils créé cela ?
  • Pour comprendre.
  • En temps terrien, dans notre unité de temps, combien de temps nous reste-t-il pour changer les choses avant que ça ne devienne aussi radical ?
  • Quelques années.
  • Est-ce qu’il y a d’autres informations que vous aimeriez donner à Gisèle par rapport à cette question ?
  • Qu’il reste du temps. Vous avez encore du temps.

Ce message est avant tout un message positif et plein d’espoir. En en discutant avec Gisèle, pour avoir son accord final avant de publier l’article, elle a ajouté : « De ce que j’en ai ressenti comme c’était dit à la fin, c’est que nous avons encore le choix et le temps de faire changer les choses si nous y consacrons du temps. »

Pin It on Pinterest

Share This